jeudi 21 février 2008

Ingrid Betancourt, le retour...

Où l'on reparle d'Ingrid Betancourt dans les médias.
Sérieux cette histoire m'insupporte de plus en plus.
De voir toute la population française (ou du moins une grande partie) s'émouvoir, être "solidaire" et le tutti quanti pour cette femme qu'ils ne connaissaient pas il y a 6 ans de ça, dont ils n'avaient que faire il y a 6 ans de ça et maintenant on dirait que c'est une vieille amie ou je ne sais quoi...

Tout ça parce que sa famille française à le bras long et des amis hauts placés dans les médias et les politiques.

Attention, ne nous méprenons pas. Je ne dis pas ici qu'il faut se ficher de son sort. Je dis que cette campagne d'émotion téléguidée est indécente et insincère de la part de la population. De plus, cette starification d'une otage se fait au détriment de tous les autres. De tous les autres otages des FARC, voire même de tous les autres otages un peu partout dans le monde.

Et qu'on ne vienne pas me dire que la pression exercée pour libérer Mme Betancourt s'exerce aussi pour libérer ses codétenus. C'est peut-être vrai aujourd'hui, mais le jour où elle sera libérée, est-ce que les médias français viendront faire pleurer dans les chaumières avec Arbey Delgado Argote ou José Miguel Arteaga ou les dizaines d'autres dont ils se fichent déjà bien aujourd'hui parce qu'eux n'ont pas de famille puissante en France ?


Aucun commentaire:

Publier un commentaire