mercredi 28 novembre 2007

Quelque chose de plus léger...

Parce que là, j'ai peur d'avoir plombé l'ambiance avec mon dernier billet (ça, et puis maintenant j'ai aussi peur que les RGs ne me fichent sous "dangereux révolutionnaire en puissance", quoiqu'à mon avis c'est déjà fait depuis longtemps)...

Bref, comme le titre l'indique il est temps pour quelque chose de plus léger.
Et en prime, un petit bout de vie privée et perso (chose à laquelle je ne vous ai pas habituée, il est vrai).

Donc depuis quelques semaines/mois, je suis revenu sur le "meat market" (diantre comme cette expression est grossière, mais je l'adore vraiment). Après une très courte histoire avortée alors même qu'elle commençait (ce qui est bien dommage, car j'y trouvais beaucoup de potentiel, mais ainsi est faite la vie), je suis en contact depuis quelque temps avec une charmante personne rencontrée plus ou moins par hasard dans les méandres du web. Je la trouve intéressante. J'ose présupposer qu'elle en pense de même à mon avis.
On ne s'est pas encore rencontrés en chair et en os, mais cela devrait se faire dans un futur très proche (cela aurait en fait dû se faire dans un passé proche, mais un fâcheux contretemps en a décidé autrement)...

Sauf qu'aujourd'hui, en début de soirée, je me baladais malgré le froid (un besoin de prendre l'air après une journée passée enfermé à bosser sur ma thèse (qui avance... trop lentement... mais elle avance)), et alors que je marchais nonchalamment le long de la rue St-Antoine, je crois bien que je l'ai croisée. Je n'en ai pas la certitude, loin de là (ne connaissant de son apparence que quelques photos), mais quand même...
Surtout que ce serait ni la première, ni la dernière fois que je croise des gens (soit célèbres, soit connus personnellement de moi) dans les endroits et les moments les plus improbables.

Voila... C'était quelque chose de plus léger.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire