dimanche 6 avril 2008

Cours de pipeau à Bercy...

Ce qui est bien avec Sarkozy, c'est qu'il ne cesse jamais de nous étonner (vous voyez que je peux lui trouver des points positifs), quand on croit qu'il a dépassé les limites du vulgaire et de l'inapproprié pour un Président, il trouve toujours quelque chose de pire... Mais surtout quand on croit qu'il est arrivé au maximum possible de démagogie et de foutage de gueule, il arrive toujours à dépasser ce maximum.

Et vendredi, lors de son discours au Ministère des Finances, je crois qu'il a remporté la palme :

"Ce ne sont pas les économies qui feront la réforme, c’est la réforme qui permettra les économies. Et c'est la différence entre la rigueur et la réforme. La rigueur consiste à faire un coût de rabot, on impose à chacun le même effort. Ce que nous faisons, c'est la réforme de l'appareil de l'Etat pour obtenir les économies et la maitrise de la dépense publique."

Je sais pas si c'est Guéneau qui a écrit ça, mais c'est vraiment du grand art...

(de plus, les plus perspicaces d'entre vous, aurons aussi noté une faute d'orthographe)

Les plus curieux d'entre vous pourrons le lire . Les plus curieux, mais fainéants d'entre vous pourrons aussi le visionner au même endroit. Et si vous trouvez d'autres morceaux tout aussi truculents (j'avoue avoir lu le reste en diagonale), n'hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire