jeudi 20 janvier 2011

L'Hadopi du SNE

Ce matin, je suis tombé sur ça : "Hadopi : Le Syndicat du Livre aussi."
Mais bon, en fait, nous n'avons pas vraiment de raison d'être surpris, les éditeurs peuvent être s'ils le souhaitent tout aussi crapuleux que les maisons de disque. Quant aux ayant-droits, je n'exprimerai aucune opinion sur eux aujourd'hui, j'ai promis de ne pas dire de grossièretés. Mais bon, il faut reconnaître que ce n'était qu'une question de temps avant que tout ce beau monde ne se joigne aux escrocs qui sont derrière l'Hadopi, surtout depuis que Saint Houellebecq lui-même aurait été lésé (par contre, que lui fasse un petit peu de plagiat, cela n'émeut pas outre mesure Flammarion, mais ceci est un autre débat).

Cela va peut-être vous surprendre, mais jusqu'à aujourd'hui, il ne m'était jamais venu à l'esprit de télécharger illégalement un livre.
Oui, c'est quelqu'un qui a téléchargé son premier mp3 sur Napster il y a plus de 10 ans qui vous dit ça !

Puis par curiosité, je suis allé faire un tour sur le site de la Fnac, pour voir...
Et j'ai vu...
J'ai vu quoi ?
Que les éditeurs ont eux aussi bel et bien décidé de se foutre de la gueule du monde avec leurs e-books vendus exactement au même prix que les livres papier !!!
Et après ils s'étonnent que le piratage des e-books soit déjà un problème alors que le marché peine à décoller en France !!!

Bref, dès que j'aurais un e-reader (ce qui ne tardera pas je pense), je sens que je n'aurai d'autre option que de hisser le pavillon noir une nouvelle fois...

Reste le problème de la rémunération des auteurs. Oui, malgré tout cela, je pense que les auteurs doivent pouvoir être rémunérés pour leur travail, sans devoir passer par des sponsors, mécènes et je ne sais quoi d'autre.

C'est pourquoi je viens de penser à un truc tout bête, d'ailleurs, je suis loin d'être le premier à y avoir pensé, puisque c'est en gros ce qu'avait fait Radiohead avec In Rainbows (et pour ceux qui pensent que ce n'était qu'un coup de pub, ce "coup de pub" leur aura rapporté quelques millions, à eux directement) : téléchargeons illégalement ! Téléchargeons illégalement, oui, mais rémunérons les auteurs, directement (bon, il faudra qu'ils y mettent du leur, qu'ils ouvrent des comptes Paypal et autres) !

C'est la seule façon de lutter contre les mafieux de l'industrie de la musique et du livre et contre le gouvernement fascisant qui est le nôtre. Et de montrer aussi aux inconscients qui soutiennent l'Hadopi et autres mesures liberticides que nos ennemis ne sont pas les auteurs mais bien ceux qui s'enrichissent sur leur dos et le nôtre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire