vendredi 29 septembre 2006

Rien de bien particulier

Tout d’abord, je ne peux que vous conseiller la lecture de cet excellent blog où il est question d’assassiner une certaine Catherine.(à lire en débutant par le bas comme tout blog qui se respecte)

Décidemment, cette manie de faire des blogs plus ou moins fictionnels me plait beaucoup, et je m’en veux de ne pas y avoir pensé avant les autres car si je m’y mets aussi (ce qui me démange bien depuis un moment), on va dire que je suis la mode tout ça… Mais bon, est-ce bien grave ?

Ça me fait d’ailleurs penser que je n’ai jamais mis l’adresse de l’excellent blog du Roublard Coleman dans la liste des blogs d’à côté (oui, là dans la colonne de droite). Dommage qu’il n’ait plus donné signe de vie depuis presque deux ans, tout ça parce que… oups, j’ai failli raconter la fin.

Sinon, Beigbeder m’apporte de plus en plus de visiteurs sur ce blog (parlerais-je donc tant de lui ?) dont une personne qui cherchait sur google comment lui écrire rue de Varenne… Quelle drôle d’idée… Qu’irait-il donc faire rue de Varenne ? À moins qu’il y réside depuis peu ? Cela m’étonnerait. Déjà, je vois mal Beigbeder déménager hors du 6e, mais encore moins pour devenir voisin de Villepin. Mais qui sait ?

À part ça rien de bien intéressant à vous conter si ce n’est que cet après-midi j’ai croisé les plus belles jambes que j’ai vues depuis un bon moment. Mais ces jambes étaient malheureusement accompagnées. On notera aussi que ces jambes appartenaient toutefois à un corps. Un corps qui plus est doté d’un esprit ou d’une âme, ou tout simplement d’impulsions électriques (selon vos croyances) le mettant en mouvement. Un corps des plus plaisants à l’œil (et certainement au toucher, voire même à la conversation qui sait ?), mais pourtant ce sont surtout les jambes qui m’ont marqué (au point que je me souviens surtout de celles-ci, au point de vous en faire part ici).

Oh et puis dans 15 jours, je vais être prof pour des étudiants en BTS. On dirait pas comme ça, mais c’est la première fois que je vais enseigner à une classe d’étudiants en France. Je sens que ça va être cocasse. Je vous en donnerai des nouvelles bien sûr.

Voila c’est tout pour aujourd’hui.
J’avais envie de parler du fait que j’étais outré de cette histoire d’auto-censure de l’opéra de Berlin parce que ces histoires de politically correct un peu trop extrême dès qu’il est question de religions et tout particulièrement de l’Islam commence à me courir de plus en plus, mais ça m’agace tellement que je vais m’abstenir de développer parce que j’étais de bonne humeur jusqu’à présent.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire